A Travellerspoint blog

Le desert d'Atacama

sunny 22 °C
View 5 mois sur la cordillère on flavienc's travel map.

Mardi 8 avril
Salta - San Pedro de Atacama

Je quitte Salta sous la pluie.
Et pour enlever le peu de soleil qui aurait egaillé ma journée; au lieu d'avoir une suedoise assise à coté de moi dans le bus j'ai un énooorme argentin qui m'a pris ma place à la fenetre et prend 1/3 de mon siege...
Je ne peux m'empecher de penser à Jo et à notre "petit" trajet sur la route 40; je suis assis juste devant les toilettes...

Le paysage est magnifique. Quel domage que je n'ai pas ma fenetre...
C'est assez desertique, seul quelques cactus parsemment cette region aride.
Nous passons le col. 4600m, c'est la premiere fois que je vais á cette altitude en vehicule.
Voila la douane. Ca me fait drole de quitter l'Argentine.
Cote Chilien, c'est encore plus sec. Plus rien ne pousse. On appercoit des sommets enneigés, dont un volcan au cone parfait. C'est le Licancabur! J'espere que je pourrais en faire l'ascension.

Nous arrivons á San Pedro de Atacama. La douane chilienne se trouve á l'entree de la ville.
Comme pour les autres frontieres, ils sont chiants. Fouille de tous les sac á la recherche de nourriture. il ne faudrait pas contaminer le pays avec des germes argentins. Qu'est ce qu'ils sont cons!

San Pedro, petit village poussiereux au milieu du desert est un veritable oasis pour les touristes venues explorer le salar. Mais meme plein de gringo, ce lieu a l'air fort sympathique.
Je trouve une petite auberge tenue par un indien et partage une chambre avec mes potes italiens.

Direction les agences.
Le Licancabur est cher et il faut au minimum 2 personnes.
Je rencontre une ravissante francochilienne dans une agence qui me donne des infos pour l'ascension de l'Ojos del Salado (je suis sur que papa est interressé par ce sommet).

En prenant des renseignement pour traverser le salar d'Uyuni dans une agence tenue aussi par un francais, j'apprends qu'il serait possible de gravir le Licancabur (5916m) sans agence. Je prends un tour de 3 jours pour Uyuni, me fais deposer á la frontiere bolivienne, rejoins le refuge au pied du volcan et devrais normalement pouvoir louer les services d'un guide la bas. Je reprendrai 2 jours plus tard le tour à la frontiere une fois l'ascension terminee.
J'aurai des frais de guide et de transport mais ca devrait tout de meme etre 3 fois moins cher qu'avec une agence. Et encore moins si par hazard il y a un autre touriste qui fait l'ascension avec moi.
C'est un peu l'aventure et l'inconue mais ca me tente.
Par contre, j'espere que 2 nuits á 2000m et une á 4000m seront suffisantes pour etre acclimaté.

Je prends donc le tour dans le salar d'Uyuni.
Il propose aussi les tours classiques; Geysers del Tatio et Valle de la Luna, je les reserve pour demain.
Je pensais faire aussi un tour dans le desert mais il me le deconseil. Je vais deja passer 3 jours dans celui d'Uyuni qui est similaire et meme plus diverse.

Content que tout soit reglé!
Je n'ai pas mangé attablé depuis 6 jours et j'ai plaisir á m'offir une bonne pizza dans un restau eclairé au feu et á la bougie. Seul mais bonne petite soirée.

SSC_8922.jpg
La rue principale de San Pedro

SSC_8923.jpg
Le Licancabur dominant la ville

SSC_8924.jpg
Quel plaisir de s'attabler, ca faisait bien longtemps que je n'avais toucher une fourchette!

Mercredi 9 avril - San Pedro de Atacama

Le bus est lá á l'heure... il est 4h!
Direction les Geysers del Tatio.
L'idée est de voir le levé de soleil. Ca donne un tres bel eclairage mais sans faire le blasé, ca ne vaut pas les geysers d'Islande..

Je suis refroidi. Il est 6h et il fait -12º.
Certes nous sommes á 4000m d'altitude mais qu'est ce que ca va etre en haut du Licancabur?
Je n'ai malheureusement plus toutes mes affaires chaudes et il est impossible de louer quoi que ce soit ici.

Le soleil est levé et il est possible de se baigner dans des sources chaudes. Excellent dans l'eau, mais c'est une torture d'en sortir!

J'ai 2h ce midi avant le tour pour la valle de la luna (encore une) et je partage repas et biéres avec Oscar un basque espagnol.
Cela fait un an qu'il voyage et a passé beaucoup de temps autour de Cuzco. Notamment dans une famille oú il a aider à recolter coca, café et cacao. Il me file les details pour leur rendre visite mais aussi pour resquiller l'entrée du Machu Picchu. Il a reussi à 2 reprises à ne pas payer l'entree et me remplit un papier de notes et croquis pour faire de meme. A priori à 2h du mat les gardes dorment et il suffit de passer discretement un pont, d'escalader une maison et de se planquer dans les ruines. J'avoue que je trouve ca bien amusant et que c'est le genre de conneries que je fairais sans probleme avec Jo...

C'est un peu imbibé que je monte dans le minibus pour la valle de la luna.
Ca ressemble à celle en Argentine mais le fait que le circuit nous emmene vers plus de points de vue, je prefére.
Petite balade et monté sur une dune pour voir le couché de soleil. Magnifique! (il ne manque que l'apero pour que ca soit aussi sympa qu'ayers rock, n'est ce pas Elode? ;o)

Je delaisse les invitations de la journée pour un pot en ville. Je suis fatigué et j'ai interet à etre en forme pour mon ascension.

SSC_8930.jpg
Les geysers del Tatio

SSC_8931.jpg

SSC_8927.jpg

SSC_8932.jpg
Bains tres agreables

SSC_8940.jpg
La valle de la luna

CSC_8711.jpg

SSC_8951.jpg

SSC_8953.jpg
Superbe couché de soleil

SSC_8959.jpg
Le Licancabur. J'espere etre au sommet dans 2 jours..

SSC_8960.jpg
La lune redevient maitre des lieux

Posted by flavienc 03:17 Archived in Chile Comments (0)

Le nord Argentin

sunny 27 °C
View 5 mois sur la cordillère on flavienc's travel map.

Jeudi 3 avril - Mendoza - San Augustin de la valle fertil

Ca fait drole de quitter Mendoza et mes chers hotes. Je vais garder d'excellents souvenirs de cette escale et de bons amis.

Je retrouve avec un petit pincement au coeur mon sac à dos et le bus (sans raté).
Je reflechis à mon voyage. C'est quand meme court 5 mois. Je serais bien resté plus longtemps à Mendoza mais je n'ai malheureusement pas le temps.
Comment font les personnes qui font un tour du monde en 1an? Je pense que je ne pourrais pas. Ils doivent bacler chaque pays ce n'est pas possible autrement! Je suis deja frustré de passer à coter de choses et de ne pas pouvoir me poser comme je veux..

Et dans 3 mois... Je n'ai vraiment pas envie de reprendre le boulot.
J'ai du repondre à 2 entreprises cette semaine qui voulaient m'envoyer en Algerie et Charleroi en Belgique. Trop motivant...
Ca me gonfle de devoir reflechir à ca. Pourtant il va bien falloir y penser..
Qu'est ce que j'aimerais bien trouver qqchose à Mendoza ou Buenos Aires. Il y a tout ce qu'il faut pour s'y plaire: Nature, culture, ami et bonne nourriture..

Ca n'est pas la grande forme..

J'arrive en fin de journée à San Augustin, point de depart pour la valle de la luna.

Vendredi 4 avril - Parc d'Ischigualasto - La Rioja

A moins d'avoir une voiture, le seul moyen de visiter Ischigualasto est de prendre un tour. Je prends donc celui que propose mon hostal qui combine Ischigualasto avec Talampaya.

Le parc Ischigualasto ou vallee de la luna est un parc completement mineral qui de ce fait fait penser à un paysage lunaire. Le parc a d'abord etait celebre car il regorge de nombreux fossils de la periode triassique.
On fait la boucle en minibus en s'arretant aux differents point de vue et roches aux formes diverses.

Le parc Talampaya est quand à lui un cañon aux parois allant jusqu'à 150m d'altitude. Jolie eclairage du soleil sur les parois, tres sympa.

Pour reprendre un bus je me fais deposer avec 4 italiens a un croisement de route. Un bus est sencé passé vers 20h pour la Rioja.

Les gars sont sympas et comme le litre de biere n'est qu'a 4 pesos (1€) on en ouvre quelques unes.
Apres avoir recouvert la table de jardin de biere on passe à la fernet (un aperitif italien tres populaire en argentine).
Il n'y a pas grand chose à faire à ce carefour et je suis content de converser en espagnol (apres reflexion, je pense que j'ai ecouté de italien toute la soirée...)

Le bus arrive finalement. Aucun confort, mais la fernet m'emporte dans un profond sommeil...

22h30 - La Rioja
Pas de bus pour Salta ni pour Tucuman avant demain soir. Etant touriste on en oublie la notion de semaine alors qu'evidemment le weekend il y a beaucoup plus de monde qui prend le bus et donc il faut s'y prendre un peu plus tot que 2h avant de partir...

Demain sera donc une journée relax à La Rioja, une ville où il n'y a pas grand chose à faire...

SSC_8525.jpg
Le parc Ishigualasto ou valle de la luna

SSC_8527.jpg

SSC_8531.jpg
A priori, ca ressemble à un sous marin..

SSC_8533.jpg

SSC_8541.jpg
Les scientifiques ont retrouvé des squelettes entiers de ces dinausores.

SSC_8458.jpg
Le cañon du parc Talampaya

SSC_8462.jpg

SSC_8463.jpg

SSC_8467.jpg
Pas grand chose à faire à ce carefour à part boire...

Dimanche 6 avril - Salta

11h de bus. Ca faisait longtemps que je n'avais pas passé une nuit plié en deux!
Me voici donc à Salta la grande et jolie ville du nord, au carefour de la Bolivie et du Chili.
C'est aussi le point de depart pour visiter la region et il faut que je me decide sur ce que je veux voir;
Le nord avec Purmamarca, Tilcara et Humahuaca puis la Bolivie; Cafayate au sud ou partir directement pour le Chili à l'ouest.
Je me deciderai à la gare routière en fonction des horraires.
C'est quand meme frustrant d'etre pressé par le temps. Je pensais qu'en partant 5 mois je vivrais enfin des vacances sans imperatifs temporels et finalement ce n'est pas le cas. L'echance du 25 juin à Caracas me met en rogne de plus en plus.

Décidé! J'ai envie de voir le desert d'Atacama et pourquoi pas faire l'ascension du Licancabur si c'est faisable. Je prends donc un billet pour le Chili. Malheureusement, il faut etre serieux et je ne peux me permettre de prendre le bus du vendredi, il faut que je quite l'Argentine et avance vers le nord. Ca sera donc l'autre depart hebdomadaire du mardi matin.
J'ai donc tout lundi pour faire quelque chose, je prends un billet pour Cafayate. Il y a possibilite de visiter la quebrada (canyon) en se faisant deposer en velo à 50km de la ville et de revenir le soir avec le velo dans le bus.
Tant pis pour les villages au nord, je passerai par cette frontiére lors d'un prochain voyage.

Je me trouve une petite auberge, une douche et petit tour en ville pour trouver un velo.
C'est là où chose curieuse, on ne loue pas de velo dans cette ville!

Changement de plan, il y a un bus pour Cafayate dans 30 min, si je peux etre la bas ce soir, je peux me faire deposer au debut du canyon de bonne heure demain, revenir à Cafayate et rentrer à Salta le soir.
Je decroche mon linge fraichement lavé et trempé, me sauve de l'auberge et saute dans un taxi pour le terminal de omnibus.

Helas le bus de 14h est complet, il faut attendre le suivant de 19h35...
Je pouvais avoir une journee tranquille et me voila à passer l'apres midi avec mon sac à dos... Je vais vraiment finir pas l'épouser!

Un peu d'internet, une pizza et un enorme gateau au dulce de leche et de retour à la station de bus.
Gros fourire... Le bus est à 19h15, j'ai juste le temps de jeter mon sac dans la soute et de monter. Il etait moins une...

SSC_8472.jpg
Iglesia San Francisco à Salta

Lundi 7 avril - Cafayate - Salta

Il est tard et je n'ai pas envie d'aller à l'hotel alors qu'il y a un terrain de camping.
C'est un vrai plaisir de remonter et de dormir sous la tente. Ce n'est pas un parc national mais j'ai l'impression d'etre chez moi.

Reveil aux aurores, on entend beaucoup plus les coqs dans une tente...
Mais il faut de toute facon que je trouve un VTT et que je monte dans le premier bus pour etre deposé à la gorge du diable à 48km de Cafayate.

Dans le bus il y a 4 autres français qui font le meme circuit. Tres sympas, je vais passer la journee avec eux.
La Quebrada est magnifique avec de superbes couleurs alant du rouge au violet.
C'est tres agreable d'etre en velo, ca change du bus.

Ca me fait plaisir d'etre avec des francais.
Bernard a 40ans, voyage depuis 2 ans et n'a pas d'imperatif de retour. Il lui arrive de rester 1 mois à un endroit quand ça lui plait. Voila du vrai voyage; partir avec un aller simple...

Le velo est vraiment le meilleur moyen pour apprecier le paysage et c'est bien pratique pour les photos. Par contre c'est fatiguant, je ne sais pas si je serais capable de passer des mois dessus..

Je dois laisser mes compagnons pour rejoindre rapidement Cafayate et prendre le bus de 18h30.

En arrivant en ville, je tombe sur les italiens. Ils ont loué une voiture et me propose de repartir avec eux. Mais j'ai deja mon billet et j'ai bien envie de prendre une douche au camping.

Arrivé a Salta je rejoins les italiens à leur auberge. Ils partent aussi demain matin pour le Chili donc nous allons en ville pour nos dernieres bieres argentines...

SSC_8582.jpg
La quebrada de Cafayate

SSC_8581.jpg

SSC_8583.jpg
Sympa le velo, mais je ne sais pas si je pourrais en faire pendant des mois..

Posted by flavienc 02:08 Archived in Argentina Comments (0)

# Après la pluie le beau temps

sunny 23 °C
View 5 mois sur la cordillère on flavienc's travel map.

Jeudi 3 avril - Mendoza - San Augustin de valle fertil

Ca y est, j'ai quitté mes chers hotes de Mendoza.
Je vais garder d'excellents souvenirs de cette escale et de bons amis.
Ca fait drole de reprendre le sac à dos et le bus (sans raté).
Je pars demain pour la valle de la luna

  • ******************************************

Dimanche 30 mars - Mendoza

Ca fait plus d'une semaine que je suis à Mendoza.
Pas sur l'Aconcagua pour recuperer mon gands envolé au sommet mais dans la belle famille d'un ami.
C'est un reel plaisir de partager la vie d'argentins, ca va etre dur de partir.

SSC_8516.jpg
La famille formidable où je suis accueilli

SSC_7800.jpg

Posted by flavienc 01:00 Archived in Argentina Comments (1)

De nouveau seul

Ou le départ de Jo me porterait il la poisse?

sunny 28 °C
View 5 mois sur la cordillère on flavienc's travel map.

Mercredi 20 mars - Buenos Aires

Jo vient de partir il est 23h et je suis de retour de l'aeroport.
Apres avoir frappé à 4 portes je trouve enfin une auberge qui a de la place; le Che largato hostel.
Comme toute bonne auberge de jeunesse, la biere coule à flot au bar et l'accent est tres anglos saxon.
Il reste un lit dans une chambre de 8 (ouf ca ne me dit rien d'etre dans celle de 20 lits avec 19 gars houblonés)

3h du mat la musique s'arrette enfin et fait remonter les soulards.
Mon vis à vis sur le lit superposé et mon voisin de dessous n'ont rien trouvé de mieux que de rentrer accompagner. Et c'est sans aucune géne et pudeur que les lits grinceront jusqu'à 8h.
La nuit trop trop top... Vive les porcs et les auberges.

Jeudi 21 mars - Buenos Aires

Quelle nuit de merde! Petit dej et je me casse de ce backpacker.

J'ai plaisir à retourner dans le beau petit question de San Telmo et flaner sur les grandes avenues.
C'est vraiment une ville ou j'aimerais bien vivre.

Mais qu'est ce que ca fait drole de se retrouver tout seul. Ces 3 semaines avec Jo auront été extra. C'est vraiment une chance d'aspirer aux meme envies et partager le meme etat d'esprit avec un pote.
Le probleme de se retrouver à 2 comme ca à l'etranger c'est qu'on à bien ralongé nos listes de projets à la con...

SSC_7601.jpg
Retour dans le beau quartier de San Telmo

Vendredi 22 mars - toujours Buenos Aires...

1h15
J'en ai ras le bol des bus...
Et malheureusement ce n'est pas parceque je suis mal installé dans un bus sans clim.
Non c'est parcequ'on est en pleine nuit et je vais passer ma nuit dans la gare routiere...

Je me suis fait jeter de mon cyber cafe où je tuais le temps (il fermait tot) et suis arrivé avec une heure d'avance pour prendre mon bus de 22h45 vers Posadas (nord est de l'argentine pour aller visiter les missions jésuites du Paraguay puis les chutes d'Iguazu).
23h20
Mon bus arrive enfin avec un beau signe Posadas devant. Mais il ne prend personne, il descend meme qq passagers qui viennent de plus loin pour qu'ils se degourdissent les jambes. On doit attendre pour monter, il revient dans 10 minutes apres avoir fait le plein.
23h40
Toujours pas de bus que ce soit au niveau des platformes ou sur l'ecran d'affichage; Je suis bien placé j'ai vu sur les 2.
24h
Toujours rien! Je commence à trouver ça bizzare et monte au niveau des guichet pour demander. Mais bien sur, comme j'ai acheté un billet pourri à une petite compagnie elle n'est pas ouverte comme les grosses.
Je vais donc demander au point d'information general qui m'annonce que mon bus est bien venu platforme 8 et est parti à 23h25! Il ne faut pas se fouttre de moi! Ca fait 3h que je suis devant ces platformes!!!! Et j'ai beau ne pas comprendre l'espagnol, ni ma fouttu compagnie ni Posadas n'ont été annoncé au micro.

Je suis trop ennervé....
00h45
Un bus de ma compagnie de $&%@ arrive platforme 8. Mais evidement il part pour une autre destination et son chauffeur me confirme que mon bus doit etre loin de Buenos Aires.

C'en est trop. Je laisse tomber Posadas. Je n'avais pu décalé mon billet pour le 20 au soir, c'est sur que le bus de demain sera plein.

Pourquoi aller à Posadas? Pourquoi aller voir les chuttes d'Iguazu?
Des pauvres chuttes d'eau blindé de touriste! Ca ne m'interresse plus. Je ne vais déjà pas avoir le temps de voir ce que je veux voir sur la cordillére, je ne vais pas perdre 7 jours pour de la flotte. Ca me fera une semaine tranquille de plus pour faire un trek dans un beau coin de montagne sans touriste...

L'idée me plait.
Je file donc faire le tour des agences pour voir si ils ont des places pour Cordoba ou Mendoza. Sur les 4 encores ouvertes aucune n'a quelque chose avant demain.
Il me reste qu'à attendre sur les platformes et essayer à l'entree du bus dans le cas ou il y aurait des petites compagnies avec des places.
Helas apres 30minutes, il faut me rendre à l'evidence que je ne vais pas quitter Buenos Aires ce soir.
Il y a un cyber cafe je vais me coller la bas.

2h
le cyber ferme ses portes. Je ne pourrai donc pas rester tranquille dans une salle à faire de l'internet.
Que faire?
Il est hors de question de me refaire le tour des auberges avec mon trop gros sac. Avec les affaires de camping acheté au Chili et la tente que Jo m'a laissé je suis à 20 kilos sur le dos et 5 kilos dans mon petit sac devant.
On me propose à l'accueil un lit en dortoire en ville pour 30$ mais ca me saoul de retrouver une chambre comme celle d'hier et de ne pas etre sur place pour l'ouverture des guichets.
Il n'y a que 5h à attendre, je peux bien passer une nuit dans la gare routiere; papa et Daniel en on passé 4 sur le carelage de l'aeroport.
Par contre, on m'informe que meme si 2 vigilles font le tour, les pickpockets ne sont pas là pour prendre le bus..

Qu'à cela ne tienne, je ne fermerai pas l'oeil de la nuit.
Si je veux realiser certain de mes reves, il y a des chances que je doive passer des nuits blanches dans des gares de bus moins bien frequentées. Considerons cela comme un entrennement.
Je m'installe donc sur une chaise en plastique bien dur comme on les aime.
J'ai bien plus de clodos comme voisin que de voyageurs qui ont raté leur bus. Avec la journée de transpiration d'un ete sous les tropiques et mon pantalon imonde, je ne sais pas de quel coté on me considère...

5h30
C'est la premiere annonce de la journée. Il y a 1500 depart par jour et la gare va vite reprendre vie.
Je suis mort. Je dois avoir dormi 20h ces 5 dernieres nuits et j'ai hate de m'affaler dans un bus.

7h
L'agence Andesmar est enfin ouverte. Le bus est bien parti à 23h25. Ce que je savais puisque j'ai vu ce bus. Mais il est reparti à vide pour faire le plein de carburant. Et il est revenu sur quelle platforme et à quelle heure? Pourquoi n'ont ils pas fait d'annonce?
Et puis ca me gonfle de ne pas pouvoir m'ennerver en espagnol. En anglais ou en francais ca serait tellement plus facile. Je m'explique en gesticulant comme un pantin mais pas moyen d'argumenter pour qu'il me change le billet à ce soir, je dois en racheter un. J'engueule cette stupide petite dame en anglais, elle n'a rien compris mais l'intention etait là. Et puis ca m'a detendu.

Qu'est ce que je fait, Iguazu ou je retourne vers les andes?
Alons y pour Cordoba. J'ai peur du gros plan touriste et j'aurai l'occasion d'y retourner.
Je prends le metro et pars errer pour une journee comme un clochard avec mon trop gros sac, mes pieds douloureux (cloque et je perds mes ongles de l'acconcagua) et mon patalon que je ne suporte plus.

SSC_7707.jpg
Le clochard de Buenos Aires... (vous avez de la chance qu'internet ne vehicule pas les odeurs...)

Samedi 22 mars - Cordoba

Décidement, je fais mon boulet avec les bus en ce moment.
Je me suis reveillé à Carloz Paz à 36 km apres Cordoba...
Trop fatigué j'ai dormi non stop et n'ai pas vu un seul arret. Je reprends donc un bus dans l'autre sens. A croire que j'aime le bus... ;o)

Je ne sais pas si ce sont mes conditions d'hygiene ou les empanadas achetés dans la rue mais j'ai ma premiere tourista. Si seulement j'avais du Ricard pour reparer ça.

Il pleut!
Ca lave peut etre mon pantalon mais je venais ici pour faire de l'escalade et un vol de parapente dans une vallée réputée pour ses condors...
Je vais donc avancer. Faire une visite de la ville et reprendre un bus pour Mendoza ce soir.
J'aurai d'autres occasion de grimper et de voler.

J'essaye de contacter Emiliano, Maxi (guide et porteur de l'Aconcagua) et une tante de Clara (la femme d'un ami) qui habite à Mendoza. J'aimerais rencontrer des argentins.

SSC_7708.jpg
La catedrale de Cordoba

SSC_7709.jpg

Dimanche 23 mars

Je n'ai aucune envie de vous raconter ce qui vient de m'arriver...
Voila un "déjà vu" dont je vous epargnerez les details: J'AI ENCORE RATE LE BUS....
Et comme pour le film avec Kevin McCallister le 2eme volé est encore moins marrant!!!

Je descends au contoir, pas de place libre avant mardi. 3 jours à attendre à Cordoba...
Je reflechis à un plan B (voir C depuis Iguazu). Ils ont de la place pour Tucuman mais je passe dans ce cas à coté de la valle de la luna et mine de rien j'ai bien envie de rencontrer la tante de Clara.
Donc tant pis. Je voulais voyager sans itineraire et au grès des imprevus et bien voila. Sauf que j'imaginais plus des rencontres que des imprevus de ce genre....
3 jours, ça m'obligera à me mettre à l'espagnol. Ce n'est pas un mal..
Mais finalement, le gars à une place pour demain. Une annulation en l'espace d'une demi heure.. je ne chercher pas à comprendre.

Maintenant hotel! Hors de question de faire une deuxieme nuit blanche dans une gare routiére.
A priori, il y a plein d'herbegement dans le quartier.
Seulement avec ce sac! Qu'est ce que je suis mal equipé! Mon duvet est trop gros et on ne prend pas tout l'equipement de camping quand on voyage seul, à plusieur on reparti le poids..
D'ailleur, je suis sur que c'est en parti la cause de mes ratés de bus: je ne peux pas rester 30 minutes debout pour verifier les quais. Donc j'attends à un endroit strategique! Qui s'avere peut etre pas si strategique que ça...

La blague! J'enchaine les hotels et tout est complet.
Ca tourne au ridicule et je commence à en rire.
Je me motive: Chiche que si il ne reste qu'un lit de libre à Cordoba, je le trouve!
Apres avoir bien "joué" et sonné à la porte de 19 hotels (de l'auberge au 3 etoiles), je me resigne. Il est 2h, on est en plein weekend pascal, le seul lit restant se trouve dans la gare routiére..

Bonne nuit à tous, je penserai bien à vous depuis mon banc...

SSC_7711.jpg
Encore une nuit dans un terminal. Raz le bol...

Posted by flavienc 02:17 Archived in Argentina Comments (0)

#Fresh news - plus si fraiches

En attendant que je tape les 3 semaines avec Jo

sunny 24 °C

Mercredi 19 mars

Buenos Aires
Superbe ville. Grands et beaux batiments, larges avenues bordees de fontaines et statues. Et biensur le tango!

Bref, je rajoute cette ville dans ma liste des villes coup de coeur pour bosser.

SSC_7595.jpg
Le theatre Colon. Malheureusement en grand travaux jusqu-en 2010

SSC_7613.jpg
J-adore

  • ****************************************

Jeudi 13 mars

Ras le bol du bus!!
On vient de se faire 31h de bus non stop sur une route non goudronnee pour arriver a Bariloche.
On est sale, on a faim et on ne peut plus s'assoir sur une chaise.

Mais bon, un bon steak, une bonne biere et surtout une bonne douche et on est reparti.
On ne bouge pas avant dimanche soir (20h de bus pour Buenos Aires mais ca devrait etre goudronne)
Au programme de ces 4 jours autour de Bariloche: Rafting demain, rando samedi et cheval dimanche matin (grande premiere pour moi, je sens que je passer plus de temps a cote du cheval que dessus...)

SSC_7269.jpg
La fameuse route 40....

SSC_7578.jpg
Trop la classe

  • ******************************************

Samedi 8 mars

Retour de 4 jours de rando dans le parc de Torres del Paine au Chili.
Superbes paysages, apero et camping entre pote et meme une apres midi de marche sur glacier.

SSC_7171.jpg
Les cornes du Paine

SSC_7222.jpg
Formidable. trop envie de faire un trek de plusieurs jours

SSC_7206.jpg

  • ***************************************

Samedi 1er mars

Changement de programme, on s'est retrouve à Ushuaia (Jo a eu des pb de baggages)
Ville mythique, ca fait trop plaisir de retrouver un pote au bout du monde!

Ballade en bateau pour decouvrir oiseaux et phoques et rando demain dans le parc du bout du monde.

SSC_6680.jpg
Retrouvailles

SSC_6665.jpg
Lion de mer dans le chanel de Beagle

SSC_6676.jpg
Parc du bout du monde

  • *********************************************

Jeudi 28 fevrier

Je suis à Puerto Natales
Superbe voyage au milieu des fiords et glaciers.

Maintenant il me faut trouver Jo

Posted by flavienc 01:00 Archived in Argentina Comments (3)

(Entries 11 - 15 of 28) « Page 1 2 [3] 4 5 6 »